Vacances aux Orres

Publié le 28 Février 2016

La station des Orres située au sud du massif du Queyras sera notre camp de base pour une semaine de vacances.

L'objectif est de profiter des 3h matinales pendant lesquelles Léandre est en mode garderie - école de ski. En fait les 3h reviennent en réalité à 2h35 au mieux - en comptant la dépose, un coup de voiture pour se rendre au départ et le chaussage tout en étant largement à l'heure pour le récupérer (en général à 11h55 pour 12h). Eh bien 2h35 ça laisse un petit petit créneau...

La météo ne nous pas gâté durant cette semaine : le lundi, gros redoux avec pluie mêlée de sable jusque vers 2000 m d'altitude. Le mardi toujours aussi doux avec un brouillard tenace le matin. Le mercredi un peu mieux, un peu plus sec et un peu moins doux. Le jeudi, rebelote, douceur et remontée de brouillard. Ouf le vendredi s'annonce la journée la meilleure : ciel bleu le matin mais ça se couvre petit à petit avec un vent du sud bien froid.

Retour en images

LUNDI 22 FEVRIER

Montée au col de l'Ane ou de l'Essaleite. Bottage immonde sur les 200 derniers mètres (j'ai aussi des vieilles peaux). Descente infernale dans une neige pourrie, chargée d'eau. On espère que les conditions vont s'améliorer (2h24 AR - 860 m de D+).

MARDI 23

Sans but précis, on repart dans le vallon de l'Eissalete. Après l'échauffement sur la piste qui dénivèle à peine, de nouveau le sentier et le passage aux cabanes du Lac. On se dirige cette fois-ci vers le lac sainte Marguerite où le soleil nous fait la gentillesse d'une timide percée. On a repéré sur la carte un point haut sur la crête, ce sera l'objectif de la matinée. Loïsyann trace avec entrain, la pente se redresse un peu et on atteint le point 2634 m paré d'un cairn. La visibilité n'est pas terrible mais la neige s'avère bien meilleure. Très bonne descente jusqu'au lac, les nuages se disloquent, enfin de la vue sur le vallon. Mais il nous faut rentrer (2h35 AR - 1000 m D+).

MERCREDI 24

La matinée s'annonce belle. Après 2 jours qui nous ont laissé un peu sur notre faim, l'appétit est grand. De nouveau le vallon de l'Eissalete : la Costa Rouenda nous tend les bras mais aurons-nous suffisamment de temps pour y monter et redescendre par un itinéraire inconnu de nous 2... Bingo arrivés aux cabanes du Lac il y a une trace fraîche qui rejoint le col de l'Ane, on voit les 2 skieurs sur l'arête en direction du sommet. La trace ainsi faite nous fera gagner du temps... A 10h50 on atteint le col de l'Ane, à 11h13 au sommet (2h depuis le parking). A 11h20 on entame la descente somptueuse face au Pouzenc dans quelques centimètres de neige fraîche. On longe la belle échine rocheuse rive droite, passage dans la forêt de mélèzes puis la piste. On est de retour au parking 2h36 après le départ. Ouf à l'heure !

JEUDI 25

La matinée démarre sous de beaux auspices mais cela ne dure pas. Si on repart de nouveau du même parking, cette fois-ci pour changer du vallon de l'Eissalete, à la fin de la piste on se dirige vers la tête de Mazelière, échine rocheuse orientée sud-nord. L'approche est raccourcie, l'orientation Est et la neige pourrie sous une croûte cassante. De regel digne de ce nom, nenni. Le brouillard monte et on se retrouve rapidement dans la ouate. ça fait au moins 1 élément défavorable et à 2500 m d'altitude on décide (enfin) de faire demi-tour. Il reste 50 m seulement pour atteindre la crête mais le coeur n'y est pas. La descente cependant n'est pas mauvaise (2h22 AR - 850 m D+).

VENDREDI 26

C'est la journée de la semaine ! Beau temps et froid annoncé. cette fois-ci pour optimiser la sortie on se fend de l'achat d'un forfait. Bonne caillante sur les remontées pour rejoindre le sommet de la station à 2700 m environ (tsk des marmottes). Belle descente dans le petit Vallon puis remontée au col au nord de l'Aupillon dont la pente nord est farcie de cailloux. Depuis le sommet de ce dernier, on descend en sud versant Ubaye dans le désertique vallon de la pisse jusqu'à la bergerie. Remontée de 200 m au point 2634 m (de J2) puis descente sur le lac sainte Marguerite toujours aussi bonne.

Remontée au col de l'Ane puis à Costa Rouenda. De là on longe un peu l'arête vers l'ouest en direction du pic Silhourais, petite descente de 150 m puis ultime remontée au pic. L'arrivée est assez impressionnante, une arête horizontale assez effilée ; d'un côté ça plonge sur l'Ubaye dans un dédale de piles d'assiettes et de l'autre plongée non moins engageante dans le vallon de Muretier - malgré tout on ne quitte pas les skis pour rejoindre le cairn sommital de façon précautionneuse...

Après être revenus sur nos pas et avoir tenté une entrée dans la face nord, on choisira la descente en rive gauche de la large face de Costa Rouenda avant de rejoindre la bergerie de Gautier et une ultime remontée - celle-là se fait sentir... - à la station haute des Orres (6h16 AR - 1700 m de D+ / 2700 de D-). La semaine s'achève en beauté.

Les conditions globalement ne sont pas bonnes. L'enneigement est faible (on chausse tout de même à 1650 m au parking) et la pluie de début de semaine a pourri le manteau neigeux en profondeur, le regel ne parvenant pas à le consolider. Il faudrait sans doute plusieurs jours de beau temps et de très bon regel pour arranger les choses.

J1 : Ambiance un peu glauque, il pleut du sable. La Costa Rouenda à droite, le col de l'Ane en face.

J1 : Ambiance un peu glauque, il pleut du sable. La Costa Rouenda à droite, le col de l'Ane en face.

col de l'ane atteint non sans mal

col de l'ane atteint non sans mal

J2 : vers la lac sainte Marguerite, un rayon de soleil

J2 : vers la lac sainte Marguerite, un rayon de soleil

descente dans la mouise mais bon ski

descente dans la mouise mais bon ski

ah on y voit !

ah on y voit !

J3 : grand beau !

J3 : grand beau !

sur l'arête qui mène à Costa Rouenda. Pic Silhourais à gauche

sur l'arête qui mène à Costa Rouenda. Pic Silhourais à gauche

descente sur profil de Pouzenc

descente sur profil de Pouzenc

vue sur les Orres

vue sur les Orres

J4 : ça s'annonce pas mal (cherchez Loïsyan qui trace au plus près de la crête)

J4 : ça s'annonce pas mal (cherchez Loïsyan qui trace au plus près de la crête)

repli

repli

J5 : descente dans le bon Petit vallon

J5 : descente dans le bon Petit vallon

remontée vers l'Aupillon (à gauche)

remontée vers l'Aupillon (à gauche)

l'Aupillon dégarni

l'Aupillon dégarni

sommet

sommet

descente versant Ubaye

descente versant Ubaye

stop à la bergerie

stop à la bergerie

descente versant Eissalete

descente versant Eissalete

sommet du Pic Silhourais

sommet du Pic Silhourais

Loisyann cherche un passage pour rejoindre la descente mais ça ne passe pas (ou mal)

Loisyann cherche un passage pour rejoindre la descente mais ça ne passe pas (ou mal)

bas du vallon du Muretier

bas du vallon du Muretier

coup d'oeil dans le rétro : Costa Rouenda à gauche, Silhourais à droite

coup d'oeil dans le rétro : Costa Rouenda à gauche, Silhourais à droite

Rédigé par CEI

Publié dans #Ski-alpinisme

Repost 0
Commenter cet article