Tour de la Grande Ruine - 16 au 19 avril 2007

Publié le 22 Avril 2007

Après une nuit tranquille au Pied du Col, avec Jérôme on rechausse les skis ce lundi matin. Enfin "matin", c'est seulement à 11h30, qu'on s'arrache à nouveau de Villard d'Arène. La limite de chaussage a légèrement remonté - haut du pas d'Anne Falque - depuis samedi 14 mais c'est encore jouable. C'est donc en plein cagnard qu'on va atteindre le refuge Adèle Planchard sur les coups de 16h.. Absolument harassant.

Le refuge est bien calme : Sylvie, la gardienne est partie faire un tour. Il y a seulement trois autres gars du PGHM. Parmi eux, Fred Peuvrel, qui il y a trois ans avait fait aux volorédacteurs un petit cours recherche-nivo à Chamrousse. Soirée sympa au refuge, bière-kir-rouge, la prépa Mezzalama se poursuit dans de bonnes conditions...

Mardi matin, on part donc faire la Grande Ruine. 650 m de dénivelé, c'est les vacances, petit crochet au col du Diable pour "voir" puis descente en transfo. jusqu'au refuge. S'ensuit une longue après-midi bouillante au refuge en attendant Sylvestre. Entretemps, on a troqué trois gendarmes contre deux pompiers grenoblois, Bertrand et Guillaume, que Jérôme s'est empressé de recruter...

Le refuge est un peu plus rempli le soir avec un groupe d'anglais et un couple supplémentaire. 11 randonneurs au total c'est peu tout de même.

Mercredi, on refait un passage à la Grande Ruine, puis passage au col des Neiges, au col de la Casse Déserte et descente sur le refuge du Chatelleret. Remontée chaude au refuge du Promontoire où on arrive mouillés comme des coucous. On y retrouve Bertrand et Guillaume, arrivés vers 11h. Petite salade reconstituante, sieste, bavardages, l'après-midi passe tranquillement. Ce soir on est seulement 5 au refuge. Soirée très sympa., Claude sort deux bouteilles dont un Brouilly fort intéressant. Au menu, soupe, pâtes sauce bolognaise, tarte aux pommes caramélisées et sésame, et pour finir gateau au chocolat, sauce anglaise.. Tout ça à 3000 m d'altitude. Il y en a qui aime leur métier, ça fait plaisir à voir.

Jeudi matin, rebelote, on traîne encore.. Pas facile de quitter cet endroit paisible. Pour le retour sur le Pied du Col, on a opté pour un passage par le col des Chamois mais l'étroiture visible en montant la veille se révèle être belle et bien de la glace dure sur 10 m environ de haut. On rebrousse chemin et on remonte à nouveau le col du Pavé. La descente versant est est bien chaude mais encore une fois bien belle en neige revenue. Petit rappel sous le refuge de Pavé et nous voilà glissant bientôt tant bien que mal après Valfourche. Cette fois-ci ça rigole moins, on déchausse sur le Plan de l'Alpe.

 Fichier hébergé par Archive-Host.com
Arrivée de Sylvestre vers 20h mardi, la Grande Ruine en arrière-plan

Fichier hébergé par Archive-Host.com

le col de Roche Faurio au milieu , une "énorme" ligne descendue maintes fois en ce moment par Sébastien Louvet en surf, auteur récent d'un tour de la Meije en 12h (de A. Planchard à A. Planchard) et qui prépare un autre beau circuit pour début mai...



Fichier hébergé par Archive-Host.com
mercredi, descente du col de la casse Déserte, grandiose

Fichier hébergé par Archive-Host.com
puis remontée au refuge du Promontoire, à nouveau en plein cagnard.. c'est meilleur..

Fichier hébergé par Archive-Host.com
assiette montagnarde reconstituante

Fichier hébergé par Archive-Host.com
soirée emminement sympathique au refuge du promontoire avec Claude, le gardien. Un accueil en or qui vous donne envie de retourner en refuge...


Fichier hébergé par Archive-Host.com
petit matin depuis la terrasse du refuge du Promontoire

Rédigé par CEI

Publié dans #Ski-alpinisme

Repost 0
Commenter cet article

Zigual 25/04/2007 12:47

Que de belles courses dans les Ecrins! ça donne envie...

Nicolas 23/04/2007 15:43

Pffffffff...