Ciné

Publié le 7 Mai 2007

"Une jeunesse chinoise" de Lou Ye. En Chine on ne plaisante pas avec le cinéma puisque le réalisateur, ayant présenté son film (sous le titre original "Summer palace") au festival de Cannes en 2006 sans l'autorisation des autorités de son pays a vu prononcé une interdiction de tourner pendant cinq ans. La raison? Une partie du film se déroule dans le milieu étudiant et pendant les évènements de Tian An Men qui se sont déroulés en 1989.

"Une jeunesse chinoise" raconte l'histoire d'amour d'une jeune fille, Yu Hong, partie faire ses études à l'université de Pékin, avec Zhou Wei, étudiant également. Une histoire d'amour complexe, compliquée, torturée, sans doute sous l'influence des années de "plomb" chinoises et de la liberté, toute relative, qui s'instaure peu à peu. Le film tourne principalement autour d'elle, jeune femme à la fois malheureuse et courageuse. Elle y développe une certaine idée de l'amour, romantique, absolu qui semble la terroriser. Une "liberté" si lourde à gérer que Yu Hong en perd parfois conscience ou qu'elle est victime d'hallucinations. Les personnages qui gravitent autour d'elle apprennent peu à peu aussi à vivre différemment, goûtent à la liberté à l'étranger mais conservent la nostalgie du pays de leur enfance. Enfin, bref c'est un beau film et les 2h20 passent sans souci!

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Rédigé par CEI

Publié dans #Films - livres - musique etc.

Repost 0
Commenter cet article