"Les Vivants et les morts" de Gérard Mordillat

Publié le 26 Février 2008

vivants-et-morts-300.jpg"Les Vivants et les morts" est un roman de 700 pages de Gérard Mordillat qui se lit sans difficulté. Il raconte la vie de quelques personnages autour du drame de la fermeture de l'usine de leur ville et de la perte de leur travail puis de la lutte qui s'en suit. Pas de nombrilisme, pas de petites préoccupations de "bien-portant", ce roman, rappelle, si on l'avait oublié un peu facilement, la difficulté à subvenir aux besoins quotidiens et la fragilité économique de certains (ça pourrait être nous aussi). Il nous rappele aussi que le monde économique n'est pas fait pour se soucier des hommes et des femmes.











Critique du Monde diplomatique

Rédigé par CEI

Publié dans #Films - livres - musique etc.

Repost 0
Commenter cet article

jan 29/02/2008 12:36

Salut Cécile.C'est effectivement un roman des plus prenants pour qui veut bien se donner la peine d'être à l'écoute de ce qui se passe de nos jours dans les "ex" grandes sociétés (michelin, peugeot...).A rapprocher de l'excellent "La misère du monde", sous la direction de Pierre Bourdieu (collection Points). Enfin un bouquin de Bourdieu qui se lit même si on n'a pas une maîtrise de sociologie.Bonne continuation à toi,jan

CEI 29/02/2008 16:25

Oula Bourdieu, ça fout les jetons.. Bon j'essaierai p'têtre..