Arête de l'Aiguillette - 29 janvier 2006

Publié le 30 Janvier 2006

Dimanche matin, nous sommes à pied d’oeuvre, avec Claire, Lionel, l'Organisateur et deux copains à lui, Pierre et Dominique, à Gresse en Vercors dans le cadre de la préparation du Tour du Grand Veymont. Le programme du jour, monter le reste des cordes fixes qui équiperont le haut de l’arête de l’Aiguillette. Lourdement chargés,  nous prenons… le téléski qui nous amène aux Alleyrons d’où la vue est parfaite sur l’arête de l’Aiguillette. Une première descente en traversée puis par une combe bien enneigée nous amènent sur une piste forestière qui rejoint le vallon d’accès au col de l’Aiguillette. Dans la montée de celui-ci on redouble de prudence, il est tombé de grosses quantités très soufflées par le vent. Malgré cela on parvient sans problème au col – mais pas sans mal, ça brasse ! Là on laisse les skis et on poursuit par l’arête. Cette arête est vraiment esthétique avec une première partie plutôt rocheuse et une seconde plus effilée, neigeuse et aérienne. De plus on évolue entre le Mont Aiguille qui semble tout proche à gauche et les falaises jaunes orangées du Grand Veymont. On stoppe en haut de la partie neigeuse, un peu en dessus de 2000 m, laissons les cordes et c’est la redescente sur l’arête dans une neige qui commence à botter sérieusement. Retour au col où on retrouve les skis puis c’est une descente de qualité plus que variable dans le vallon sous le col : chutes et rechutes un peu pour tout le monde ! Plus bas la skiabilité est un peu meilleure, disons différente, on a affaire à de la neige mouillée à présent, et on finit en skating sur les pistes de fond.

l'arête de l'Aiguillette vue du sommet des Alleyrons

Andine arête

Volofiche : http://www.volopress.fr/volo/pop_course.aspx?prmidcourse=06-115

Rédigé par Cécile Eichinger

Publié dans #Ski-alpinisme

Repost 0
Commenter cet article