Les Aupillous de M. Coolidge - 26 avril 2008

Publié le 6 Mai 2008

Retour dans les Alpes Vraies dans le Valgaudmar pour ce week-end...

Le Valgaudmar, c'est beaucoup de souvenirs, en famille, de grandes balades à pied l'été, de pastagas sirotés sur la terrasse de l'oncle Lucien au Bourg, de tartes aux fruits rouges, du grondement de la Séveraisse, de la noirceur des nuits et des ciels étoilés. Passons..

Notre objectif de ce samedi c'est le pic Jocelme par le couloir nord-ouest : pas de sortie récente, pas de sortie plus ancienne non plus.. on prend le risque d'y aller sans infos sur les conditions.

La route est dégagée jusqu'au parking du sentier du Ministre. Après 15' de marche à niveau, on oblique sur le sentier de gauche pour remonter le vallon de Pis Baumette. Rapidement on chausse, la neige est béton, sans couteaux ça devient rapidement usant. Un peu plus haut, en traversant sous des barres rocheuses, une salve de cailloux s'abat sur nous, ça vient d'assez haut à vitesse grand V, on les évite en s'écartant à gauche, à droite. Sans doute des chamois qu'on aura dérangé. Sales bêtes!!

On finit par traverser le vallon et l'avalanche monstrueuse qui le comble en son fond pour chausser les crampons et remonter jusqu'au replat au début du glacier des Aupillous. Et là on constate, un peu désolés, que le couloir visé est sec, barres de rocher à découvert et portions en glace... En face, exposé au sud, le couloir Coolidge dans les Aupillous a meilleure mine même si les rochers sont également à découvert. Ni une, ni deux, on prend la décision d'y aller.

Beaucoup de boules en bas, une neige humide au-dessus. Deux gars sont déjà engagés au-dessus de nous et nous arrosent copieusement de projectiles divers. On retrace sur la gauche, ça enfonce pas mal et ça se raidit, ça se raidit ... Tandis que les deux gars sortent sur la crête et entament leurs premiers virages sur une neige pas encore revenue, on choisit de rejoindre tout de suite la transfo.

Une fois les skis chaussés, je me dit que je vais trouver ça plus engageant.. Mais non rien à faire, j'étais pas très bien à la montée, mais là, à la descente et malgré les encouragements de Cyril, je n'arrive pas à m'engager...D'où un dérapage néanmoins complètement contrôlé tout le long avec quand même 2-3 virages juste avant les rochers histoire de sauver cette descente..  Arrgghh.

On finit la descente dans les boules ramollies puis une top moquette avant de rejoindre la mélasse..

Volotopo

le Jocelme - à droite - est secos

dérapage....

... virage

alors ça finit comment?

Rédigé par CEI

Publié dans #Ski-alpinisme

Repost 0
Commenter cet article

lio 07/05/2008 14:30

Dis donc t'a failli tomber dans le lyrisme, ah le valgo !