Pointes du Mouchillon - Rocher Blanc - Belledonne - 16 mars 2006

Publié le 17 Mars 2006

10h, on décolle enfin de la voiture à la Martinette. Il fait un temps tip top, la journée devrait pas être trop pourrie..  je me suis équipée d'un traceur en prévision, en plus porteur de cookies au chocolat. A ne pas perdre de vue... Au pied du Mouchillon on hésite quelques instants ; en fait on n'a pas vraiment défini de plan ou plutôt on en a pas mal en réserve, le plus dur étant de choisir. Je finis par décider Cyril à aller faire un tour par là. Le couloir a été tracé en début de semaine mais les traces à pied sont recouvertes - Cyril passe devant - faut bien que ça serve - et on enquille ainsi jusqu'à la sortie au soleil. On continue jusqu'au sommet en jetant un oeil dans le haut du couloir oriental vraiment étroit sur la fin et expo. Il fait faim. Pour une fois c'est un menu 3* : cake maison aux olives et beaufort, cookies au chocolat avec leur crème de marron. Faut pas se laisser faire par la concurrence... Au bout d'un moment long il est quand même temps de plier bagages, c'est pas le tout mais la journée n'est pas finie. Cyril enquille quelques virages dans la neige un peu croûtée sous le sommet ; je me contente de déraper pour finir de tout massacrer. On rejoint l'entrée du couloir, c'est le début des choses sérieuses : le haut est raide et la neige a été pas mal travaillée par les passages et/ou le vent. Cyril enquille encore, moi un peu moins. Plus bas, la surface est plus régulière et c'est plus facile. On se régale. A la fin du couloir en prévision de la suite, on tire à droite dans un chouette petit vallon poudreux.. On remet les peaux à la limite des arbres au moment où on recoupe la trace de montée faite le matin par une caravane vers le col du Mouchillon. La montée est longue, longue, Cyril cale un peu, je passe devant et sors le tire-minot.. (c'est pas crédible? Ok, ok.). On parvient au col vers 16h15, vue fantastique à nouveau sur les lacs des Sept Laux embrumés. Le sommet est en vue. On opte pour le couloir le plus à gauche dont la sortie a l'air plus enneigé. Cyril trace à nouveau à pied. La sortie est en neige béton, je lui file mon piolet et 10' après on est au sommet. On finit de grignoter, de prendre quelques photos, la lumière est magnifique à cette heure mais il est 17h30 faudrait pas trop traîner. Le couloir est en poudre tassée excellente à skier. Le col du Mouchillon idem. Je tire à mi pente vers la gauche pour tomber au dessus d'une cassure de 60 cm de haut : une plaque s'est détachée au niveau d'une très très légère rupture de pente et a tout ravagé jusqu'en bas, impressionant.. On choisit de revenir vers la droite. Jusqu'en bas la descente est bonne. Enfin à 19h après un peu de bataile dans la forêt on parvient à la voiture juste avant de ne plus rien y voir. Bon timing. Journée fantastique. D+ = 2700 m à l'alti.

http://www.volopress.fr/volo/pop_course.aspx?prmidcourse=06-329

Début du couloir du Mouchillon

Descente du sommet

1ère partie, des conditions top

Un peu plus bas

Cyril enquille

Partie basse du couloir

Sortie raide

Mais oui, c'est par là qu'on va

Variante d'entrée

descente couloir Rocher Blanc

Rédigé par Cécile Eichinger

Publié dans #Ski-alpinisme

Repost 0
Commenter cet article

Squal 18/03/2006 22:47

En voilà une journée bien rentabilisée !
C'était une de mes idées comme tu l'as vu, mais finalement notre petit tour dans les Bauges fût une bonne idée aussi !