Pic de Barlet - Belledonne - 17 mars 2006

Publié le 19 Mars 2006

Sortie avec Leïla accompagnée d'un de ses colocs Dédé qui fête là sa première sortie à skis de la saison. Va falloir assurer pour qu'il s'en souvienne. Partis pour Prabert avec dans la tête "on verra bien ce qu'on fait", on arrive à se garer assez haut : première étape franchie. Le nombre de voitures garées est assez important, bientôt même le vendredi ces lieux deviendront infréquentables. On s'équipe tranquillement, on a toujours pas décidés où on allait : le Jas des Lièvres c'est déjà trop tard, Ferrouillet sud-ouest why not même si pas sûr que ce soit transfo. à point. On prend donc la direction du lac de Crop. Dès que ça commence à monter, je sens mes jambes en coton et le souffle court..arrrghh. La montée du verrou se fait sans problème. Le seul hic c'est la chaleur qui nous assome. Arrivés en haut du verrou, pause générale, je me rue sur le pique-nique, le soleil tape fort, tartinage de crème pour tout le monde. Bon et "on fait quoi maintenant?" : couloir SO trop loin... brèche nord du Ferrouillet, déjà bien tracée, boarf... le couloir nord est du pic de Barlet nous tend les bras : une seule trace, des jolis virages, une distance horizontale tout à fait acceptable et une nouveauté pour tous les 3. Après moults discussions, tergiversations, disgressions, ré-orientations, c'est voté. Et là pas d'embrouille personne ne réclamera de retrait. La trace n'est pas raide pour une fois, merci le traceur, la montée est agréable hormis les quantités de neige accumulées importantes. On sort au soleil assez rapidement, on a repris du poil de la bête à l'ombre et le couloir n'est pas si long. Une petite bataille rapide entre skieur jusqu'au-boutiste et marcheur, le second l'emporte sur une erreur stratégique du premier. L'éthique est foutue.. On ne peut pas tout avoir. Re pique-nique histoire de finir les restes. Puis on laisse à Dédé qui s'en donne à coeur joie la primeur des premiers virages . Comme le haut est un peu ravagé je tente ma chance plus à droite et à l'ombre et achève mon premier virage sur un gros caillou, j'ai compris, y a plus qu'à revenir dans le droit chemin. La descente est un régal dans une poudre dense. Sous le lac de Crop idem. Et la fin s'achève en boarder cross.

http://www.volopress.fr/volo/pop_course.aspx?prmidcourse=06-328

 

Oh, yeah!

 

Montée tranquillou

Sortie du couloir

 Premiers virages

Un style inimitable non génétiquement modifié.. 

Rideuse Leïla

Rédigé par Cécile Eichinger

Publié dans #Ski-alpinisme

Repost 0
Commenter cet article