Grande Trace, en attendant des jours meilleurs

Publié le 1 Mars 2010

Avec ce temps perturbé qui ne nous quitte plus, et pour ma part les bonnes sensations lors de la nocturne du col de Marcieu, il ne restait plus qu'à (re)mettre un dossard..

2010-01-27-28-Grande-Trace-045.jpg
Oui on peut avoir de temps en temps envie de se malmener un peu en se confrontant à d'autres et aimer tout autant la randonnée à skis, "loin des traces". C'est ce qu'il aurait fallu expliquer à la personne intervenue de façon un peu provocante samedi soir lors de la conférence proposée par les organisateurs de la Grande Trace : les coureurs sont les méchants pollueurs qui ne saisissent pas la beauté de la montagne et la saccagent (impies!), les randonneurs, les gentils, contemplatifs, sont dans le "bon, "droit", "vrai", chemin enfin trace plutôt. Après tout il jouait un peu le rôle de l'avocat du diable..

Avec un titre pareil, on va croire que j'y suis allée par dépit. Non quand même. Même si retrouver des conditions meilleures me tardent un peu, j'étais bien motivée pour aller courir. Et puis le parcours de la Grande Trace est un beau parcours en traversée, l'ayant déjà couru en 2006, j'en gardais un très bon souvenir.
Là aussi finalement ce sera un bon souvenir malgré le parcours de repli, la pluie, le brouillard, la neige physique à skier et un final en skate.. ah les brutes ! Au moins on aura pris l'air !

PS : J'en connais un à qui cela a bien plu (je cite : "C'est pas mal ce concept d'être taquet tout le temps" - sic) et qui est prêt à remettre ça pour casser la baraque à la prochaine course proposant un classement dans sa catégorie.. à suivre.

2010-01-27-28-Grande-Trace-041.jpgle soleil revient sur Lus.. Il est temps de rentrer.

Rédigé par CEI

Publié dans #Ski-alpinisme

Repost 0
Commenter cet article

lus-passion 15/03/2010 21:00


un pays au temps bien capricieux, mais bien attachant...

tu as piqué une tête dans la piscine de lus  ????


Julie 01/03/2010 19:40


"les coureurs sont les méchants pollueurs qui ne saisissent pas la beauté de la montagne et la saccagent
(impies!), les randonneurs, les gentils, contemplatifs, sont dans le "bon, "droit", "vrai", chemin enfin trace plutôt."
Personne lui à parlé des véloskieurs compétiteurs, ça doit être un sacré non sens pour
cette personne!  ...
Bon sinon je vois que tu ne manquais pas tant de fer que ça!