Publié le 21 Mai 2016

Un plan proposé par Jo qui affectionne (moi également) ces itinéraires qui suivent une certaine logique. De l'est pour commencer et du ouest pour finir (la dernière fois c'était du sud puis du nord). De plus cela faisait tout de même 2 mois sans sortie de ski en compagnie du Bertonche, il était temps d'y remédier. Blandine est également de la partie.

La Bertonchinette du jour a commencé par un départ vers 8h15 de la voiture, ce qui pour un 21 mai n'est pas un horaire très matinal (ni pour une température annoncée de 28° l'après-midi à Grenoble). Peu importe en 100m de D+ nous sommes au col du Sabot puis assez rapidement au sommet du Rocher Motas pour skier sa facette nord-est, tournée vers Belledonne.

Jo attaque la descente et en profite pour faire un grand ménage (eh oui Agnès, ça t'épate hein !). Ensuite on a plus qu'à suivre. La neige n'est pas mauvaise, un peu plus physique vers le bas où Jo n'a pas passé la serpillière.

Remontée au col du Sabot puis au sommet de Côte Belle où nous redescendons par la face ouest quasi directement sur le départ.

Le CR de Volopress ici.

Un peu au-dessus du col du Sabot, vue vers Belledonne

Un peu au-dessus du col du Sabot, vue vers Belledonne

Blandine dans la montée vers le Rocher Motas

Blandine dans la montée vers le Rocher Motas

Les Grandes Rousse de face, Jo de profil

Les Grandes Rousse de face, Jo de profil

Premier virage

Premier virage

La suite

La suite

La facette

La facette

Technique de montée

Technique de montée

Des contrastes de couleur. Il faudra descendre un peu sur l'arête pour trouver la neige

Des contrastes de couleur. Il faudra descendre un peu sur l'arête pour trouver la neige

Descente Côte Belle ouest

Descente Côte Belle ouest

Dans le rétro

Dans le rétro

Voir les commentaires

Rédigé par CEI

Publié dans #Ski-alpinisme

Publié le 18 Avril 2016

Une semaine de vacances dans le charmant village de Bonneval sur Arc. Pas de voiture pendant une semaine, tout à pied ou à skis, un hébergement sympa à 2 pas de l'ESF et des remontées mécaniques. Quasi personne, ça c'est vraiment les vacances comme je les apprécie.

Trois belles sorties à ski et des balades à pied au programme. Sans compter régime Beaufort et Bleu de Bonneval toute la semaine.

Le col du Greffier est au-dessus de la station de Bonneval (tk du Moulinet). Un joli couloir pas trop raide et en grosse neige de jour-là. Du col la vue est magnifique sur l'Albaron et surtout la Grande et la petite Ciamarella. Très Bonne descente puis remontée logique à l'Ouille du Midi pour gouter la neige transformée.

Les photos de Loïsyann.

le col du Greffier au fond

le col du Greffier au fond

trace assez éprouvante

trace assez éprouvante

mais récompense au col

mais récompense au col

dans l'autre sens

dans l'autre sens

remontée vers l'Ouille du Midi

remontée vers l'Ouille du Midi

et descente

et descente

Voir les commentaires

Rédigé par CEI

Publié le 9 Avril 2016

Sortie annuelle avec Aurélie. La météo est joueuse mais nous n'avons pas d'autre choix que d'y aller !

Grande classique mauriennaise, jamais faite pour ma part.

Dès le départ le ton est donné : c'est nuages. La neige fraîche est de l'ordre de 5 à 10 cm, guère plus au-dessus. En remontant la piste forestière enneigée nous croisons un pisteur des Karellis qui s'enquiert de notre destination. On l'interroge sur le risque 3 annoncé en bas des pistes qui nous parait un peu "too much"... sans le dire, il partage apparemment cet avis...

On continue donc en toute tranquillité. Le plus coton sera de s'orienter, quoique il suffit en gros de filer droit dans le vallon. Mais le brouillard devient si dense qu'on voit à peine le bout de nos spatules. 500 m de dénivelé dans une vraie purée de pois, sans vent, dans un profil sans relief, tout en rondeurs, et le soleil qui chauffe malgré tout. Ambiance sauna. Puis c'est la récompense - délivrance. Vers 2500 m la transition s'effectue. Quel plaisir de se retrouver au-dessus de cette mer de nuages !

On emmerge

On emmerge

A l'approche du sommet

A l'approche du sommet

Les aiguilles d'Arves

Les aiguilles d'Arves

Vers les Grandes Rousses. SOS je ne reconnais rien !

Vers les Grandes Rousses. SOS je ne reconnais rien !

contente, quoi

contente, quoi

Voir les commentaires

Rédigé par CEI

Publié dans #Ski-alpinisme

Publié le 27 Mars 2016

Décidément ce mois de mars bien que faiblement enneigé aura été un mois bien skié. Pour ce week-end de Pâques, Loïsyann nous a concocté un tour sur 2 jours avec nuit au refuge Laval dans le beau massif des Cerces. Pas de haute altitude ici mais un paysage de rochers ocres, de tours, de crêtes acérées et de falaises calcaire qui contrastent si joliment avec la neige.

Au départ du Pont de l'Alpe, nous filons vers le col des Béraudes sous un ciel bleu. Montée à la pointe des Cerces puis descente sur le refuge et sa terrasse ensoleillée.

Le lendemain, l'itinéraire est plus confidentiel et le temps se gâte. Les pentes transformées ne décailleront pas d'un mm. Du refuge montée vers la crête de la casse Blanche, descente en sud - col du Chardonnet et retour au Pont de l'Alpe.

26 et 27 mars 2016.

Avec Loïsyann et Jérôme.

Les photos de Loïsyann ici.

A l'approche du col des Béraudes

A l'approche du col des Béraudes

Bonne petite poudre dans la descente. La pointe des Cerces.

Bonne petite poudre dans la descente. La pointe des Cerces.

Incontournable

Incontournable

Le lendemain dans la montée.

Le lendemain dans la montée.

sur l'arête de Casse Blanche

sur l'arête de Casse Blanche

crêtes de Queyrellin

crêtes de Queyrellin

Neige, vent, brouillars et éclaircie pour finir.

Neige, vent, brouillars et éclaircie pour finir.

Voir les commentaires

Rédigé par CEI

Publié dans #Ski-alpinisme